Adjamé

AddToAny

Partager sur...
Jazzmusique traditionnelle France

Le portrait musical d’une métropole ivoirienne métissée.
Partant des musiques populaires et des sonorités qui font l’univers sonore urbain en Côte d’Ivoire, Adjamé est une création musicale originale qui donne à entendre le portrait sonore de la ville d’Abidjan, capitale économique de Côte d’Ivoire.

Manager: Sylla Yaraguilé Mohamed
Téléphone: +33 658641072

Créé sur la rencontre entre des musiciens ivoiriens et un violoniste français, Jean-Philippe AUDOLI, le projet « Adjamé » s’est construit à partir des sons du quotidien de la ville d’Abidjan. En partant de ces musiques populaires que l’on perçoit hors et à l’intérieur des habitations mais aussi des sonorités qui font l’univers sonore de la rue en Côte d’Ivoire, les artistes ont inventé une histoire, construite autour d’une suite de musiques improvisées à partir des sons et des mélodies de la ville.

Cordes tendues nées en Afrique, l’arc à bouche, la kora et le violon, se répondent en traits d’unions, à la fois fragiles et puissants, pour émouvoir et faire rêver. Le balafon et autres percussions rythment en architectes, ces édifices improvisés. Enfin, les voix tissent entre tous les musiciens, des liens émotionnels sur des airs de fêtes.

Sur l’ensemble de ces impressions sonores, s’articule un conte qui retrace les grandes étapes de la vie d’une femme. De la petite fille à la femme adulte, le corps chanté, le corps dansé, expriment ces transformations, ces incarnations de la vie dans la ville. Derrière le portrait intime se dessine une «identité de la quotidienneté et de l’urbanité africaine », le portrait d’une ville en mutation.

Un projet modulable

Adjamé est un projet modulable qui peut s’adapter en fonction des lieux et des publics.

11 morceaux ont été créés lors d’un premier album intitulé « un violon en Afrique ». Ils forment la trame du spectacle à partir de laquelle les artistes donnent une large part à l’improvisation.

Des ateliers pédagogiques de découverte et de création d’instrument peuvent également être mis en place dans le cadre d’une programmation spécifique autour du concert.

Le spectacle a notamment été joué au Centre culturel Français d’Abidjan et au Musée du Quai Branly (2015) à Paris.

Vers une résidence de création pour de nouveaux portraits de villes

Au-delà de ce premier projet prometteur les musiciens se sont aujourd’hui montés en collectif prenant le nom de collectif, Adjamé et développent ensemble une musique de rencontres. Partant à la découverte d’autres instrumentistes, eux-mêmes inscrits dans des traditions musicales fortes, ils poursuivent le dialogue des sons et des musiques pour composer un langage musical nourri de leurs différences et de leurs points communs avec l’objectif de dessiner une cartographie musicale du monde en créant de nouveaux portraits de villes ou de quartiers. Aussi nous recherchons actuellement des lieus de résidence pour accueillir et développer ces nouveaux projets.