Salif Keïta au Festival international Dimajazz

AddToAny

Partager sur...

La star de la chanson malienne, Salif Keïta, a offert dimanche à Constantine, lors de la deuxième soirée du Festival international Dimajazz, un "déluge" de sonorités africaines, dans une parfaite harmonie entre musique moderne et mélodie mandingue.

Fidele à son statut, la voix du rossignol, qui a rapidement conquis la salle de spectacle Ahmed Bey qui a enregistré à cette occasion une forte présence d’étudiants maliens ayant fait le déplacement pour admirer leur idole, a ravi tout l’assistance avec ses rythmes et sons puisés de plus de cinquante ans de carrière.

Pendant prés d’une heure et demi, Salif Keïta qui a porté haut l’étendard de la musique africaine en général et celle du Mali en particulier, a su relever le défi de faire danser le public du Dimajazz sur le son de la Kora et des percussions africaines interprétant des chansons de son dernier album "talé" et d’autres plus anciennes.

A l’aise sur scène, Keïta a entonné "C’est Bon, c’est bon"‘, "Da", "Nathy" et d’autres tubes dans un tempo intense et enivrant, enveloppé dans des sonorités africaines, soul et jazz raffinées, rappelant la diversité des sons africains. Lire la suite

Source : http://www.aps.dz

 

Partager sur...